Enjeux

Nouvelles

AOcVF réagit à l’annonce du nouveau cabinet du gouvernement fédéral

Le 26 octobre, le gouvernement libéral minoritaire a fait l’annonce officielle de son nouveau cabinet. Fait notable même si attendu, l’ancien ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan, a été remplacé par une femme, Anita Anand. Même si AOcVF est satisfaite de voir un portefeuille important être confié à une femme, nous restons tout de même prudente. Ce dont les Forces armées canadiennes ont besoin, c’est un changement de culture; un changement de ministre ne résoudra pas les problèmes. Les Forces armées canadiennes doivent prendre au sérieux les accusations d’agressions, et mettre en place les recommandations émises dans un rapport de 2015. Seule, la ministre Anand ne pourra pas renverser la dynamique de silence.

AOcVF accueille également la nouvelle ministre des Femmes et de l’Égalité des genres, Marci Ien. Nous espérons que la ministre Ien pourra poursuivre le travail entamé par Maryam Monsef en ce qui a trait à la mise sur pied du Plan national d’action pour mettre fin à la violence faite aux femmes. AOcVF et plusieurs organismes féministes au pays réclament depuis des années l’adoption d’un tel plan. Les femmes, les filles et les personnes de diverses identités de genres méritent un engagement sérieux envers leur sécurité.

Quant à la modernisation de la Loi sur les langues officielles, AOcVF espère que Ginette Petitpas Taylor, qui prend la relève de Mélanie Joly, saura apporter des modifications pertinentes à la loi qui tiennent compte de la diversité de la francophonie canadienne, de ses défis particuliers et de sa répartition géographique.

Patty Hajdu devient ministre des Services aux autochtones, en remplacement de Marc Miller, qui devient ministre des Relations Couronne-Autochtones. Tout comme pour le processus de réconciliation, AOcVF maintient que seuls les organismes et les peuples autochtones pourront juger les efforts qui seront faits par le futur gouvernement dans les dossiers concernant les Autochtones.

Enfin, AOcVF en profite pour souligner que bon nombre des promesses électorales de ce gouvernement sont fortement encourageantes, tant pour l’amélioration de la condition des femmes que pour l’avancement de la société. Nous parlons, notamment, de la mise en place d’un système pancanadien de services de garderie; de l’adoption d’un Plan national pour mettre fin à la violence faite aux femmes; et de la modernisation de la Loi sur les langues officielles. Notons toutefois que ces engagements ne peuvent plus tarder. Des retards nuiraient aux femmes. Quant au Plan national pour mettre fin à la violence faite aux femmes, un lent processus continuerait de favoriser un environnement violent pour beaucoup trop de filles, de femmes, de personnes de diverses identités de genres et d’enfants au pays. AOcVF suivra attentivement les progrès et le respect des promesses de ce gouvernement, et continuera de promouvoir l’égalité des genres.

Retour aux enjeux