COMMUNIQUÉS ET LETTRES

Nouvelles

Le Mois de la prévention de l’agression sexuelle est d’autant plus important en période de confinement

Ottawa, 1er mai 2020 — Ce 1er mai 2020 lance le Mois de la prévention de l’agression sexuelle en Ontario. Action ontarienne contre la violence faite aux femmes (AOcVF) s’inquiète que la crise actuelle de la COVID-19 entraîne une hausse de la violence conjugale et intrafamiliale, notamment une hausse des cas d’agression à caractère sexuel.

« Les mesures de confinement en Ontario servent à freiner la propagation du virus et sont nécessaires, mais nous savons que le domicile n’est pas un lieu sécuritaire pour toutes : les femmes et les filles ne sont pas toutes en sécurité chez elles pendant la COVID-19. Il est important qu’elles sachent que les organismes en violence faite aux femmes offrent toujours des services sécuritaires pendant la pandémie, et peuvent aider les femmes et filles victimes d’agression à caractère sexuel », a affirmé Maïra Martin, directrice générale d’AOcVF.

Le fait qu’il n’y ait pas de stratégie provinciale globale de lutte contre la violence faite aux femmes inquiète aussi AOcVF. « Nous revendiquons depuis plusieurs années la mise en place d’une stratégie provinciale et d’une meilleure collaboration interministérielle, nécessaires pour lutter efficacement contre la violence faite aux femmes. Une telle stratégie est encore plus importante pendant cette crise qui exige qu’une réponse globale et concertée soit apportée aux nombreux défis que les femmes et les filles rencontrent », a ajouté Mme Martin.

La sensibilisation du public et l’intervention de l’entourage pour soutenir les femmes et les filles sont un élément important d’une stratégie de lutte contre la violence. AOcVF, par l’entremise de ses campagnes de sensibilisation, Traçons-les-limites et Voir la violence, continue ses efforts d’éducation et de prévention de la violence, tant conjugale qu’à caractère sexuel. « Pendant cette période de confinement, il est encore plus important que les proches d’une femme aux prises avec la violence gardent le contact et que les professionnels et professionnelles qui les côtoient soient sensibilisés et puissent les aider », conclut Mme Martin.

Pour en savoir plus sur la violence à caractère sexuel, découvrez le site Web de Traçons-les-limites. Pour découvrir comment appuyer une femme aux prises avec la violence pendant le confinement, consultez cette ressource de la campagne Voir la violence.

Plus de renseignements et entrevue :
Katia Allain-Melanson, responsable des communications
[email protected]
aocvf.ca

Au sujet d’AOcVF : Action ontarienne contre la violence faite aux femmes (AOcVF) a été fondée en 1988 par des intervenantes de première ligne qui avaient identifié le besoin d’un organisme provincial. C’est un regroupement féministe et francophone d’organismes qui travaillent à défaire l’oppression vécue par les femmes.

-30-
RETOUR AUX COMMUNIQUÉS ET LETTRES