COMMUNIQUÉS ET LETTRES

Nouvelles

Communiqué : Et maintenant? Choisissons un avenir sans violence faite aux femmes

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

Ottawa, 25 novembre 2021 — Après plus d’un an et demi dans un contexte de pandémie, des découvertes importantes concernant notre histoire colonialiste, des revendications pour contrer le racisme systémique, et des pourparlers et des réclamations pour atténuer la crise écologique, nous nous retrouvons à un tournant dans l’histoire mondiale et nationale. Pendant que ces évènements ont captivé notre attention, la violence faite aux femmes a augmenté, notamment les féminicides.

Selon l’Ontario Association of Interval and Transition Homes, 48 féminicides ont eu lieu à l’échelle de la province depuis le début de l’année. « Partout au monde, les femmes, les filles, les personnes non binaires et les enfants ne sont pas en sécurité. Les féminicides en Ontario, au Canada et à l’échelle planétaire démontrent la pertinence et la nécessité des 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes. Jusqu’au 10 décembre, Action ontarienne contre la violence faite aux femmes attirera l’attention sur cette réalité dangereuse », affirme Maïra Martin, directrice générale d’Action ontarienne contre la violence faite aux femmes (AOcVF).

Hausse de féminicides, attitudes sexistes persistantes, manque de financement des organismes pour femmes et pénurie de main-d’œuvre du secteur, hésitations de la part des gouvernements à agir, augmentation des appels à l’aide pendant la pandémie… la situation est bien préoccupante. D’une année à l’autre, malgré des avancées, les progrès demeurent lents. Cette année, pour souligner les 16 jours d’activisme, AOcVF propose la toute première édition de son Forum virtuel, Et maintenant? « Nous ne croyons pas que les gens sont indifférents, mais il existe toujours beaucoup de mythes entourant la violence faite aux femmes. C’est dans cet état d’esprit que nous tenions à souligner les 16 jours d’activisme différemment cette année. Pour mettre en lumière les différentes formes de violences auxquelles sont confrontées les femmes — et surtout, pour y trouver des solutions — AOcVF vous propose la première édition de son Forum virtuel, qui aura lieu les 7 et 8 décembre », poursuit Mme Martin. Axé sur la prévention de la violence faite aux femmes et aux enfants et sur le bien-être des intervenantes travaillant auprès des survivantes, ce Forum virtuel s’adresse aux personnes qui travaillent auprès des survivantes, mais aussi plus largement à toute personne interpellée par le sujet.

« Nous savons que nous ne sommes pas les seules à vouloir un avenir sans violence faite aux femmes. Le travail acharné qui se fait dans notre collectivité nous encourage », conclut Maïra Martin.

Plus de renseignements et entrevue :
Astrid Fournier, responsable des communications et de la promotion
[email protected]

Au sujet d’AOcVF : Action ontarienne contre la violence faite aux femmes a été fondée en 1988 par des intervenantes de première ligne qui avaient identifié le besoin d’un organisme provincial. C’est un regroupement féministe et francophone d’organismes qui travaillent à défaire l’oppression vécue par les femmes.

-30-

RETOUR AUX COMMUNIQUÉS ET LETTRES