Les victimes ont également des droits qu’il faut respecter

OTTAWA – LE 1er NOVEMBRE 2017 – Action ontarienne contre la violence faite aux femmes (AOcVF) a envoyé une lettre à la juge en chef de la Cour suprême du Canada, Beverly McLachlin, à la suite de ses propos sur les agressions sexuelles où elle a notamment affirmé que les plaignantes « doivent avoir des attentes plus réalistes par rapport à un système de justice qui doit protéger des fausses condamnations ».

Un communiqué de presse a été envoyé à ce sujet.