Allons de l’avant!

Élections provinciales 2011 – Qu’est-ce que la campagne « Allons de l’avant » ?

« Allons de l’avant ! » est une coalition provinciale de réseaux de femmes, de centres d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (calacs), de maisons d’hébergements d’urgence et de programmes de logements de deuxième étape pour les femmes, de syndicats, de groupes de défense des droits, de services sociaux communautaires et de diverses personnes concernées. Elle a vu le jour en Ontario en 2011 dans le cadre des élections provinciales. Notre objectif était de demander aux partis politiques ─ spécialement durant la campagne électorale ─ de s’engager à agir pour éliminer la violence contre toutes les femmes de l’Ontario. « Allons de l’avant ! » est une campagne indépendante et non partisane.

Le programme « Allons de l’avant ! » pour les partis politiques

Un plan d’action pour mettre fin à la violence contre les femmes en Ontario

En période électorale, les partis politiques publient leurs programmes. On y retrouve les éléments que le parti juge importants pour les électrices et les électeurs de l’Ontario. Il est surprenant de voir ce que certains de ces programmes proposent. Et encore plus surprenant, de voir de quoi ils ne parlent pas ─ particulièrement du programme pour mettre fin à la violence contre les femmes et les filles en Ontario. C’est ce que la campagne « Allons de l’avant ! » veut changer.

La violence contre les femmes doit prendre fin !

Les femmes de l’Ontario sont agressées, violées, détruites psychologiquement et assassinées par des hommes qui croient qu’ils ont le droit d’être violents envers les femmes et les filles. Plus de 500 femmes et enfants ont été tués par des conjoints au cours des 20 dernières années.

Les femmes autochtones continuent à disparaître et sont souvent retrouvées assassinées en Ontario. Le risque de violence est plus grand pour les femmes qui ont des limitations fonctionnelles que pour les autres femmes. La pauvreté rend les femmes plus vulnérables à la violence et la violence rend les femmes plus vulnérables à la pauvreté. Le racisme et la discrimination continuent à créer des obstacles majeurs pour les femmes qui veulent échapper à la violence.

À découvrir