Les 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femme

bandeau

 

Les 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes commencent le 25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et se terminent le 10 décembre, Journée internationale des droits de la personne.

Ils comprennent aussi le 6 décembre, Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes.

Pourquoi c’est important?

Partout dans le monde, les femmes sont encore victimes de violence parce qu’elles sont femmes. Au Canada, une femme meurt tous les 6 jours aux mains de son compagnon. Comparativement aux hommes, les femmes courent 11 fois plus de risques d’être victimes de violence sexuelle. Ce sont des chiffres qui en disent long.

La violence sexiste existe. Malheureusement, elle est aussi banalisée. Le harcèlement sexuel au travail, les blagues sexistes ou même les agressions sexuelles sont minimisés, tournés en dérision, quand on ne blâme pas la victime directement.

Les 16 jours d’activisme sont l’occasion de conscientiser la population au phénomène de la violence envers les femmes dans notre société.

Le sexisme ordinaire et la misogynie trouvent leur source dans notre société et sont des facteurs de violence. La violence faite aux femmes n’est pas un problème individuel, d’une femme violentée. C’est un problème collectif qui demande une réponse sociale et politique.

Quels sont les enjeux?

Les chiffres de la violence